La Cage de Nereïshen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Cage de Nereïshen

Message par Nacra le Ven 6 Oct - 18:44

[Deux pages viennent d'être ajoutées, à côté des chroniques déjà rédigés. L'écriture soignée de Nacra est reconnaissable.]


C'est toujours un peu complexe de commencer à écrire quelque chose. Surtout quand il y a une part de personnels, mais que nombreux pourront le lire.

Au tout début, je ne m'attendais pas vraiment à devoir rédiger quelque chose par rapport à ce qui devait être une simple "virée d'un soir" en Pandarie. Sans rentrer dans le détail, j'avais obtenu un accès à des salles enfouies sous terre, et on m'a sommée de venir les observer, pour des questions organisationnelles.

Accompagnée par les Expéditions -qui avaient le droit de venir à partir du moment où je m'en portais responsable- nous avons traversé ce qui était une mine creusée par la Horde lors de son invasion de la Pandarie. Étonnamment, elle a débouchée sur des portes métalliques très épaisses, mais qui avaient été ouvertes.

A l'intérieur, nous avons pu contempler une pièce démesurée, dont les piliers étaient recouverts de caractères arcaniques. Une sorte de cercle métallique gigantesque caractérisait l'importance de ce lieu. Les Protecteurs du Val et les Pandashans la nommaient "la Salle de Purification". Ils étaient nombreux, ici, à vérifier que nous n'abîmerions rien de ce patrimoine antique.

Il y avait même un magi Pandaren, nommé Moachai. Il s'agit d'un Pandaren plutôt âgé, le poil un peu grisonnant, avec une barbe longue et fine. Il se déplace à l'aide d'un bâton. C'est son domaine d'étude qui nous intéresse : la divination. A l'aide de cristaux de focalisation, il a comme illuminé la salle, faisant naître une vision dans ce lieu.

Nous y avons vu un groupe de personnes -que l'on supposera être des aventuriers- entrer par le même passage que le notre, accompagnés par le Chroniqueur Cho, qui avait documenté d'une chronique ce qu'il s'est passé dans ces salles. La vision nous a remontré ces passages : un Mogu gigantesque expliquant qu'ils devraient se purger de la corruption -et notamment de l'orgueil- pour pouvoir aller plus loin, la dite purification -la machine s'active lorsqu'elle est soumise à la Lumière, l'élimination d'un Sha gigantesque, le passage à la salle suivante où les aventuriers durent lutter contre des Shas minuscules, jusqu'à l'avènement d'un Sha de l'Orgueil, immensément grand, et d'une aura telle que la divination nous la fit sentir malgré le temps.

Après qu'ils l'aient vaincus, ils se sont approchés, et ont vu, planté dans la roche, la hache de Garrosh Hurlenfer.

Fort de cette vision, le Magus nous a demandé d'aller en informer les Chroniqueurs pour complémenter la documentation du Chroniqueur Cho. Dans la mesure où il faisait nuit, nous avons rencontré un apprenti-Chroniqueur un peu désordonné, nommé Kong. Après avoir écouté notre récit, il a évoqué un ancien texte qui lui rappelait un peu notre vision. Il nous a conseillé de revenir le lendemain, si nous étions intéressé.


[Des dessins ont été effectués en bas de page, montrant un petit Sha, et le Sha de l'orgueil.]


Sha mineur:

Sha de l'Orgueil:


Dernière édition par Nacra le Ven 20 Oct - 20:30, édité 3 fois
avatar
Nacra

Messages : 21
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cage de Nereïshen

Message par Nacra le Ven 6 Oct - 19:04

Après avoir dormi au Sanctuaire des Sept-Etoiles, lieu de séjour usité par l'Alliance, nous sommes retournés voir les Chroniqueurs. Ceux-ci, plus réveillés, nous ont salué, de même que l'apprenti Kang, et le Magus Moachai.

Nous nous sommes dirigés vers ces deux derniers, qui étaient en discussion. Kang nous a appris qu'il avait retrouvé un texte ancien, datant de l'époque où le Roi-Tonnerre, Leï Shen, n'était pas encore empereur. Il est notamment question de "lumières d’un blanc étonnamment pur, se mouvant en colonnes, et déversant des cascades noirâtres". C'est ce qui semblerait correspondre, d'après la vision, à ce qui émanait des aventuriers lors de leur purification.

Les Chroniqueurs semblent supposer que ce texte ferait référence à une machine, ressemblant potentiellement à celle de la Salle de Purification -bien que le texte ne la décrive pas.

Après un rapide sort de divination, Moachai a estimé qu'en raison du temps, la vision est difficile à situer réellement. Il suppose plusieurs positions. Mais de ce qu'il a vu, la vision serait plus vers l'Ouest, toujours dans le Val de l'Eternel Printemps. Il a confié à Gabriel, le meilleur pisteur que nous avions parmi nous, le rôle de retrouver cette salle, en espérant que l'on puisse trouver quelque chose. De ce que j'en ai compris, il avait aussi vu d'autres lieux, amenant d'autres Chroniqueurs et Protecteurs à voyager, eux aussi.

Grâce à une maître de monte de Phénix Pandarens, nous avons pu rallier la direction plus rapidement. Nous avons trouvé, dans les ruines, un aventurier Pandaren, se nommant Niuo. Il a expliqué s'intéresser à ce qui touche au Roi-Tonnerre, et vouloir devenir Chroniqueur par le fruit de ses découvertes. Il nous a par la suite suivi.

Nous avons finalement trouvé le lieu de la vision d'après Gabriel. Un passage effondré en marquait le début. Via la puissance magique de Nadhara, nous avons pu déboucher l'entrée, et gagner un temps précieux. Cela dit, Gabriel a observé les parois et a supposé que de l'explosif avait été utilisé : on aurait délibérément voulu boucher l'entrée...

Faute de matériel, nous avons dû nous servir d'une pioche trouvée par Arno pour nous guider dans les ténèbres. Après un passage étroit descendant vraiment longtemps et débouchant sur une salle obscure, une odeur nous a pris au nez : de la décomposition. Gabriel venait de passer au-dessus d'un bras. Un mogu de pierre. Après avoir exploré les lieux, nous en sommes arrivés à l'observation que des Mogus avaient dû se battre. De pierre, mais aussi de chair.

Prudents, nous avons observés les lieux, jusqu'à une série de dalles. Leur mécanisme pouvait enclencher des pièges, si nous prenions le mauvais chemin. Il s'agissait de marcher sur les dalles recouvertes d'un motif de "nuage". Comme le disait Gabriel : "le vent nous guide". Et en effet, marcher sur une dalle d'un motif de feu avait pour conséquence de provoquer un crachat de flamme -mortel- sur ceux qui poseraient quelque chose dessus -Niuo a essayé avec un morceau de pierre qu'il avait sur lui. Les dalles sans symbole relevaient brusquement la dalle, vers des pics, comme a pu le voir Arno en jetant un sac sur une dalle.

Passé la première série de dalle, notre torche s'est éteinte, mais nous avons pu, par chance, en reformer une avec un morceau de lance en bois, et la chemise de Niuo. Nous avons passé la salle, puis le reste du complexe sans encombre, jusqu'à arriver à une salle plus grande, où gisait un énorme Mogu, mort, semblable à celui de la vision. En montant, nous avons trouvé une sorte d'estrade en pierre, sur laquelle se trouvaient des traces de griffure. Mais pas de machine.

Quelqu'un l'aurait volé ?... Nous avons décidé de partir une semaine, pour revenir plus équipés.
avatar
Nacra

Messages : 21
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cage de Nereïshen

Message par Nacra le Ven 20 Oct - 20:41

[Les dernières pages arrivent, avec un peu de retard. L'ensemble est relié, et amené avec les autres Chroniques et documents consultables de tous.]


Nous avons pris une semaine pour nous reposer et nous équiper, afin de revenir plus en forme pour pouvoir continuer notre enquête. Une fois rentrés, nous sommes allés voir les Chroniqueurs. Sur place, nous avons rencontré un Chroniqueur et un Pandashan, qui étaient en discussion.

Ils nous ont expliqué qu'il était très probable que les Mogus de chair aient affrontés les Mogus de pierre, jusqu'à tuer ce grand Mogu qui devait être le chef des Mogus de pierre. Ils auraient ensuite volé la machine.

Après une semaine d'enquête, à surveiller certains camps, il apparaît que l'objet a dû être déplacé. Par téléportation, peut-être. Et le lieu le plus probable de destination était sans doute l'Île du Tonnerre, où le Roi-Tonnerre régnait il y a encore quelques années.

Des Pandashans ont été déployés sur l'île, se focalisant notamment sur le secteur du Trône, où une recrudescence était observable, mais également un peu le marais central. Cependant, ils n'avaient pas encore pu se renseigner sur les zones Sud de l'île, où les Sauroks sont présents en quantité, mais où se trouvait un ancien port des Zandalaris, alliés de longue date de Leï Shen...

Nous avons dû emprunter un portail du Kirin Tor pour nous y rendre, ce qui n'a pas été des plus aisés. Nous avons réussi à y avoir accès après une téléportation, en expliquant que nous allions enquêter sur des perturbations magiques, pour les Pandashans. Nous avons également réussi à ne pas être suivi par le Kirin Tor et les Saccage-Soleil, lesquels semblaient encore bien actifs sur l'île...

Après avoir pataugé dans ce bourbier où tombe sans discontinuer foudre et pluie, nous avons fini par arriver au point où nous choisirions d'aller. Et avant d'avoir pu décider, nous avons été attaqué par un Diablosaure géant, armaturé, et capable de cracher de la foudre ! Nous ratant de peu, il a fit s'effondrer de la pierre sur le chemin vers les Sauroks, nous obligeant à fuir vers le port.

Nous avons réussi à le vaincre, après un combat effréné. Il a réussi à faire tomber deux tours de guet du vieux port ! Ragèn a rapporté sa tête, en guise de souvenir et de vaillance.

Nous avons un peu observé le camp, et sommes vite aller nous reposer, en alternant les tours de veille... Le port semblait abandonné, mais nous n'avons pas voulu prendre de risque inutile.
avatar
Nacra

Messages : 21
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cage de Nereïshen

Message par Nacra le Ven 20 Oct - 20:51

Finalement, le lendemain, après avoir pansé nos blessures avec du baume d'Yrael, nous avons observé le port. Assez rapidement, nous avons trouvé des cadavres décomposés depuis si longtemps qu'il n'en restait que les habits ou armures, et les os !
Ça devait faire plusieurs années qu'ils se décomposaient...

Nous avons tout d'abord trouvé deux cadavres à l'armure métallique et sombre. Ils semblaient s'éloigner du port. Nous avons continué nos investigations, jusqu'à arriver à la plage, non sans croiser d'autres corps. Les premiers devaient être des Orcs, et les autres, des Trolls.

C'est la perception magique de Nadhara qui nous a aiguillé sur la plage, car elle sentait une présence via sa magie.

Nous avons fini par trouver un Mogu de pierre appelé Huyën, qui enquêtait également sur la machine. Il nous a laissé avoir accès à une note d'un Orc, qui s'avérait être le capitaine d'un bateau échoué. Il s'agissait d'un ordre ordonnant de piller les côtes pandarènes pour ramener tout objet de valeur, visiblement vers le Havre de Baille-Fonds, en Azshara. Il est cependant passé près d'une île aux courants presque aussi violents que l'île du Tonnerre, ce qui les a amené à perdre leur second navire, sur les côtes.

Nous avons pu le constater quand le Mogu nous a ouvert un portail. Après avoir examiné le navire, nous nous sommes dirigés vers le haut de l'île, qui dégageait une humeur noire, à en serrer les coeurs...

En avançant, nous avons croisé des sortes d'Orcs... Ils étaient effroyablement maigres, et avançaient comme des bêtes. Le sol était noir, auréolé d'un blanc sinistre : ils étaient corrompus par des Shas de l'Angoisse.

Ils étaient une vingtaine. Durant le combat, Huyën nous a laissé en plan, essayant de nous coincer par le combat pour récupérer l'artéfact et disparaître !

Au terme d'une course-poursuite pendant le combat, nous avons fini par presque le rattraper, au moment où quelque chose l'a heurté en explosant, le renversant d'un coup, malgré sa constitution et son armure.

Nous avons constaté que c'était un ingénieur Gobelin, qui portait une machine sur lui. Les deux étaient corrompus, par un Sha de l'orgueil. Le reste est un peu flou, mais je me souviens d'une explosion qui a rasé la tente à laquelle je grimpais...

J'ai appris plus tard que le gobelin avait été accroché à un explosif sensible, et lâché d'une hauteur telle qu'il en est mort, et que l'explosif a annihilé les risques...

Nous avons finalement ramené la Cage de Nereïshen aux Pandashans, qui l'ont mise sous surveillance. Le gobelin cherchait manifestement à altérer la machine pour produire des soldats corrompus par les Shas, aux ordres de Garrosh Hurlenfer... Une bonne chose que la machine ne soit pas tombé en leurs mains...

Visiblement, les Mogus de chair avaient volés la machine, mais ils se sont fait tuer au port par les Orcs, lesquels se sont échoués sur l'île. Les Orcs ont dû désespérer au point de se faire corrompre, alors que la volonté d'être reconnu comme un génie a rendu le Gobelin trop orgueilleux... C'est malheureux de voir que les Shas les ont maintenus des années, tels des réceptacles à leur "existence".
avatar
Nacra

Messages : 21
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cage de Nereïshen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum